Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Echos


souvenirs de «Gorais»

Liés par leur passion pour les oiseaux

Le hasard de la lecture du "Sillon belge"(hé oui!) m'a permis de découvrir un article consacré à deux anciens du GOR, abréviation de "Groupe Ornithologique de Saint -Roch", né au sein de l'internat aux alentours des années 80.
Le collège avait d'ailleurs déjà une lointaine tradition dans ce domaine. En se rendant en classe, les élèves pouvaient admirer la belle collection d'oiseaux empaillés entreposée dans l'armoire vitrée du rez-de-chaussée. Elle avait été rassemblée par le proviseur GABRIEL dit "Tisque"que l'on disait braconnier à ses heures. Cet abbé original avait en outre rassemblé un remarquable ensemble d'œufs et de nids d'oiseaux de la région. Faisant fi de la physique et de la chimie, ses cours de sciences étaient, dit-on, entièrement consacrés au domaine ornithologique.

Très curieusement, le GOR a toujours bénéficié d'une très large autonomie. Sous la houlette du président élu pour un an, les "Gorais" décidaient seuls de leurs activités pratiquées sans surveillance adulte dans la nature environnante. Le mercredi après-midi, partant de leur local, ils s'égaillaient dans la nature, armés de jumelles, de longues-vues ou d'outils et nichoirs qu'ils avaient l'autorisation de placer et gérer dans les bois du château de Grimonster. Seuls les liens d'amitié tissés dans le cadre de l'internat pouvaient permettre une telle expérience.

Le GOR a certainement contribué à l'éveil de plusieurs vocations. L'un d'eux, Alain LEBRUN est un avocat connu pour sa maîtrise des dossiers environnementaux. Cinq autres sont devenus médecins vétérinaires ( Stéphane BOTTON, Philippe COLLARD, Fabien GABRIEL, Franz MARECHAL, Paul SCHREIBER). D'autres encore militent au sein d'associations de protection de la nature. Pierre COLIN qui supervisait discrètement le groupe de ses conseils sages et éclairés pourrait certainement en dire bien plus encore!
Serge SORBI (rhéto 85) et Philippe COLLARD (rhéto 86) se sont donc côtoyés au GOR et l'amour des oiseaux ne les a pas quittés. Ils ont participé au grand voyage découverte annuel du GOR qui les a conduits en Camargue, en Hollande, en Roumanie…Ils y ont appris la débrouillardise tout en développant et nourrissant leur passion ornithologique.

Depuis le collège, ils se sont retrouvés sur les routes du monde à la recherche d'oiseaux rares. La liste des destinations est impressionnante: pays de l'Europe de l'Est et du Sud, Laponie, Alaska, Cuba, Venezuela, Kenya, Tanzanie, Inde (à 7 reprises), Kazakhstan (le plus riche au niveau ornithologique), Emirats arabes,….Ils en ont rapporté chaque fois une abondante moisson d'images et l'expérience acquise par l'organisation de voyages a amené Serge à conduire des groupes "découverte de la nature" vers plusieurs de ces destinations.
Serge est officier à la Force aérienne où il a initié la création, en 2000, de la Bird Control Section. Il dirige aujourd'hui cette section chargée d'étudier et de réduire les collisions entre les avions militaires et les oiseaux. Pour cela, il a recours à un système radar permettant d'étudier et de suivre les migrations.

Ornithologiste reconnu, écouté et engagé, passionné de photographies d'oiseaux, son objectif se fixe volontiers sur une de ses protégées, la chouette de Tengmalm, qu'il a observée pour la première fois en 1987. C'est une espèce boréale vivant au plus profond des forêts de conifères de Haute Ardenne. Serge a tiré de cet oiseau discret des centaines de clichés qui ont illustré de nombreux ouvrages scientifiques dont ceux dont il est l'auteur : "La Chouette de Tengmalm, le nocturne venu du froid" et "Les oiseaux de proie: les rapaces diurnes du monde."
Il est également vice-président d'AVES, principale association ornithologique en Belgique francophone, partenaire de NATAGORA, dont les buts sont de connaître, faire connaître, protéger, aimer …les oiseaux.
L'itinéraire de son complice Philippe COLLARD a longuement été évoqué par J-M VANGUESTAINE sous la rubrique "Et que fais-tu dans la vie" n°1/2001 des "Echos".
Philippe habite Erquelinnes, est vétérinaire inséminateur et possède un cabinet de consultation pour animaux de compagnie.
Depuis son enfance, sa chambre, véritable curiosité locale dont le plafond était tapissé de plumes d'oiseaux sauvages…, s'était progressivement transformée en musée d'histoire naturelle…Son passage au GOR lui a donné l'occasion de donner une autre envergure à sa passion pour la nature et de conforter son choix de profession.
Sa préoccupation pour la faune sauvage est bien connue des gens du cru et c'est donc tout naturellement qu'ils lui apportent les oiseaux blessés qu'ils trouvent (buses, autours, busards, mouettes, hérons,…). Il profite de ses nombreux contacts avec les agriculteurs pour les sensibiliser à la préservation de la biodiversité et sa conclusion est, qu'en 15 ans, les mentalités ont évolué favorablement.
Si on demande à Serge quel est le message qu'il voudrait transmettre aux jeunes, sa réponse est:

"Je leur dirais : "Quittez vos MP3, vos GSM et allez dans la nature.
Je les encouragerais à avoir une passion à côté de leurs études. La passion fait développer une connaissance. C'est un atout dans la vie professionnelle et dans la vie tout court. C'est ma passion pour l'ornithologie qui m'a permis de proposer la création de la section "Bird Control" à la Force Aérienne". Le GOR m'a poussé à devenir un ornithologue professionnel et un photographe amateur très éclairé…Ce fut une impulsion décisive. Mon engagement à Aves en tant que vice-président est l'aboutissement d'un parcours riche en implications à la découverte et au service de la nature."

A bon entendeur salut…





Paul VILLERS

Retour


Notice légale