Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Londres : « Un vrai bonheur pour chacun »



François Lambert (5ème D) fait partie des élèves qui se sont rendus à Londres récemment. Il nous a envoyé le texte ci-dessous. Un grand merci à lui !


Hello everyone ! Nous voici, élèves de 5e, fraîchement revenus de notre voyage à Londres, l’une des villes les plus célèbres du monde. Un voyage qui restera très certainement dans nos mémoires pour un temps certain. Et histoire de faire saliver les voyageurs de l’an prochain, en voici mon récit.

L’entièreté des déplacements du voyage (excepté la traversée de la Manche, qui elle s’est faite en ferry), s’est faite en car. Deux cars pour être précis... et l’ambiance était au rendez-vous ! Comment oublier les nombreuses private jokes apparues entre nous ? Comment oublier la compétition entre les chauffeurs sur le trajet du retour, souhaitant chacun arriver les premiers à Saint-Roch, soutenus par les élèves dans un délire collectif hilarant ? (Je tiens à préciser que Jean-Louis et Pierre, les chauffeurs de mon car, ont gagné haut la main cette compétition !) Ceux qui craignaient un voyage trop long et ennuyeux ont vite changé d’avis : l’ambiance est déjà présente dès le trajet !

Notre logement était assuré par des familles d’accueil. Une fois le stress passé (« vais-je tomber sur une famille de fous ? »), nous nous rendons finalement compte que ces familles d’accueil sont d’une très grande sympathie et qu’elles font tout ce qu’elles peuvent pour rendre notre séjour chez elles le plus agréable possible. J’ai eu la chance de passer mes nuits chez une mère célibataire élevant ses trois filles. Je dois admettre que le contact a été difficile : nous et elles étions très timides, et la barrière de la langue n’aidait pas. Finalement, après avoir pris un peu d’assurance, nous avons pu discuter chaleureusement tout en regardant, émus, la benjamine courir dans tous les sens. « She will win the Olympic Games ! » nous dit en riant la mère. Quel plaisir surtout de discuter avec des anglophones et de se rendre compte que, finalement, notre anglais n’est pas si mauvais ! Nous avons également eu l’occasion de découvrir le fameux English Breakfast, ce traditionnel petit-déjeuner anglais typique qui nous surprend tant, habitués que nous sommes à nos céréales et tartines. Je dois admettre qu’une fois la surprise passée, cela est plutôt bon... même si je préfère honnêtement mes céréales le matin. Que voulez-vous, question de culture...

On pourrait d’ailleurs croire que les Britanniques, puisque leur pays est très proche de notre petite Belgique, ont une manière de voir les choses très semblable à nous. Les grands crédules que nous sommes se sont bien trompés ! Et cela n’a rien à voir avec le fait que l’on paye avec des livres sterling, que les bus aient deux étages, que l’on roule à gauche ou qu’il y ait ENCORE des cabines téléphoniques un peu partout... J’ai été très choqué par ces zones résidentielles à perte de vue à la périphérie de Londres, où toutes les maisons sont identiques (les fans d’Harry Potter auront immédiatement fait le lien avec Privet Drive), mais les habitants ne semblent pas réellement s’en choquer. Impossible également de comprendre la logique des feux de signalisation : les voitures démarrent souvent avant que le feu ne passe au vert, et peu importe si des piétons sont encore en train de traverser ; les piétons traversent également sans que l’on comprenne le lien avec les feux. Mais certaines de ces différences culturelles so british font également plaisir à voir. En tant que grand amateur de thé, cela m’a rendu heureux de voir dans les restaurants la place d’honneur accordée à cette boisson. De plus, nous avons eu l’occasion de profiter de l’humour anglais, jouant si bien avec l’absurde, avec une guide qui nous a fait faire le tour du centre de Londres au début de notre voyage : celle-ci passait son temps à nous raconter sa vie, à nous qualifier de little sausages, à nous demander si on voulait se marier avec elle ou si on souhaitait vivre ou mourir, tout en parvenant à nous donner une tonne d’informations intéressantes sur la ville. L’hilarité était bien là ; les quelques amateurs des Monty Pythons présents durant cette visite guidée n’ont pas été déçus.


Certaines activités « détentes » étaient également prévues pour les élèves. Évidemment, nous avions droit aux traditionnels temps libres « shopping » dans certains des lieux commerçants les plus célèbres de Londres (tels que Covent Garden ou Harrods) afin de pouvoir nous acheter quelques souvenirs et vider nos portefeuilles (après tout, les livres sterling ne servent à rien en Belgique, n'est-ce pas ?). Mais d'autres activités furent particulièrement intéressantes : s'il me faut évidemment retenir la fin de la relève de la garde de Buckingham Palace, plutôt impressionnante, que certains d'entre nous eurent l'occasion de voir, beaucoup d'autres retiendront la comédie musicale Billy Elliot que nous sommes allés voir : une pièce particulièrement drôle, avec de magnifiques moments d'émotions, et des musiques et chorégraphies inoubliables. Alors oui, nous ne comprenions évidemment pas toutes les répliques. Mais la magie du théâtre fonctionnait quand même pour nous permettre de vivre une soirée mémorable.

Niveau visites, nous avons eu l’occasion de voir plusieurs musées de la ville. Nous avons eu notamment le choix entre le Science Museum et le Natural History Museum. J’ai personnellement visité le Science. Un musée très intéressant, et c’est avec étonnement que je me rends compte à quel point la technologie a vite évolué ces dernières années. Je n’ai eu que peu d’échos sur le Natural History Museum, même si certains élèves, souhaitant absolument voir les squelettes de dinosaures, ont été dans l’incapacité de les observer à cause de la foule de touristes venus spécialement pour les admirer. Évidemment, nous avons également pu visiter le British Museum. Malgré le trop peu de temps que nous avions pour visiter le « Louvre anglais », j’ai été très intéressé par celui-ci, notamment par la partie égyptienne, dont la pièce maîtresse est très certainement la fameuse Pierre de Rosette, ayant permis à Champollion de décrypter les hiéroglyphes. Ce musée est très vaste et regorge de salles. Antiquité gréco-romaine, évidemment, mais aussi Afrique, Moyen-Orient, Japon... Une exposition temporaire exposait des caricatures anglaises sur Napoléon. Une exposition très intéressante et correspondant parfaitement à l’actualité, avec les 200 ans de la défaite de Napoléon à Waterloo et l’attentat de Charlie Hebdo de janvier dernier. Nous avons pu également visiter Madame Tussauds, un musée exposant des statues de cire de personnalités célèbres. Évidemment, il s’agit d’un attrape-touriste classique. Mais qu’est-ce qu’on rit ! Il est particulièrement amusant de faire des selfies à côté de François Hollande, James Bond, Alfred Hitchcock... OK, c’est stupide, mais c’est drôle... Enfin, nous avons visité, juste avant de partir, le Tate Modern, un musée d’art moderne. Un musée qui a divisé les élèves : certains l’ont trouvé exceptionnel, d’autres n’ont pas du tout apprécié et regrettaient de ne pas pouvoir à la place visiter Saint-Paul qui nous narguait de l’autre côté de la Tamise. Mais si certains ont apprécié, n’est-ce pas là le principal ?

Ce voyage a été un véritable dépaysement pour tout le monde. Quatre jours permettant de terminer la période en beauté avant de repartir, deux semaines de vacances plus tard, pour la dernière ligne droite de l’année, encore riche en activités. Un voyage qui a permis de renforcer les liens entre les élèves de toutes les classes de 5e, mais également entre les élèves et les professeurs accompagnants. Londres fut donc un vrai bonheur pour chacun.

Avant de partir, la direction nous avait avertis : « De la réussite de ce voyage dépend le départ à Londres de vos successeurs, actuellement en 4e ». Et c’est avec bonheur que Mme Buvé, sur le trajet du retour, nous dit : « Je pense que les 4e vont pouvoir partir l’an prochain ! »

François Lambert, élève de 5ème D

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 22/03/2019