Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Du plaisir de lire au délice d’élire…



Tel est le slogan du 20è prix des lycéens de littérature auquel ont participé, depuis début octobre 2012, nos élèves de 5C et 5D. Cette phrase initiale résume bien l’objectif poursuivi par l’activité.
Sous l’égide du Ministère de la culture et de l’enseignement, il s’agissait de proposer aux élèves la lecture de cinq romans d’auteurs belges contemporains (eux-mêmes sélectionnés au préalable par un comité de lecture). Ces lectures ont amené les étudiants à se familiariser avec la littérature française de Belgique, à interroger de nouveaux horizons culturels, à côtoyer des styles et des tons très diversifiés mais surtout à rencontrer quelques-uns des auteurs qui ont accepté notre invitation à Saint-Roch.
C’est ainsi qu’au mois de février, Bernard Gheur et Geneviève Damas se sont prêtés de bon gré à un jeu de questions préparées avec minutie par des lecteurs assidus et curieux d’enfin découvrir celui ou celle qui allait cesser, en sortant de la classe, d’incarner un mythe inaccessible, pour devenir une personne bien éloignée de l’image poussiéreuse que certains avaient créée....
Le 12 mars, deux élèves plébiscitées par leurs pairs ont participé à une rencontre-débat à Namur avec des étudiants des autres écoles afin de décerner leur prix, celui des délégués, à un des auteurs en lice. Nous savions, dès lors, qu’il était remporté par Bernard Gheur pour son roman, Les Etoiles de l’aube, mais nous avions promis de garder le secret.


C’est le 8 mai qu’un petit groupe d’élèves est allé à Bruxelles, au Passage 44, pour assister à la remise officielle des prix, en présence de la presse, des auteurs et des lauréats des années précédentes. Si Bernard Gheur a été récompensé du grand prix, chaque auteur a reçu un prix spécial ainsi qu’un cadeau choisi en lien avec son roman.
Des élèves ont pu lire, en public, un extrait de chaque roman. C’est Coralie Payon (5D) qui a lu avec talent un extrait de Les épines de la Couronne de Hugo Lejeune et cela avant de répondre à quelques questions pour la radio. Comme on le voit, les élèves aussi étaient sous les feux des projecteurs ; ils sont devenus, sans doute autant que les auteurs, les héros de cette fête de la lecture....

Une belle aventure à réitérer…dans deux ans !


Manuela Di Cioccio

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 22/03/2019