Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Harold VILLERS (rh 88), Maintenance manager 2012



Ah non, Harold, pour ceux qui le connaissent, n'est vraiment pas le gaillard à se pousser ern avant ou à bomber le torse! Fils d'un ancien directeur de Saint-Roch, Paul VILLERS, son parcours à Bernardfagne fut relativement discret. Ce jeune ingénieur industriel de 41 ans, originaire de Hamoir, engagé chez Arcelor-Mittal où il dirige le service de maintenance, vient pourtant d'être désigné «Maintenance Manager 2012», prix décerné par l'Association belge de la maintenance industrielle, la BEMAS.
Mais Harold, sans bouder son plaisir (notre photo), s' empresse de préciser: «Ce titre est avant tout une réussite collective, celle d'une équipe de 42 personnes et chacun d'eux peut prétendre à cette victoire».
Aucun esprit de gloriole donc, mais simplement le plaisir d'avoir fait gagner une équipe. Les anciens de Saint-Roch, ceux de 1988 en particulier, sont plutôt fiers de cette reconnaissance accordée à l'un des leurs...



Harold est responsable d'une équipe de maintenance à Marchin sur le site d'Arcelor-Mittal, spécialisé dans l'électrozingage automobile et industriel. Ce site, par rapport à d'autres, comme le dit Harold, a beaucoup d'atouts en matière de qualité de maintenance. Il a entendu parler de ce concours et il a aussitôt décidé d'y engager son équipe, composée de 42 personnes. Les chiffres affichés depuis 2008, date de l'entrée en fonction d'Harold VILLERS, sont là pour attester d'un remarquable dynamisme.

En quatre ans, la productivité par poste de travail a en effet augmenté de 35%, tout en diminuant les coûts de maintenance de 13%. Le jury a apprécié la contribution du service technique à la survie du site de production. En plus d'une maîtrise des coûts rigoureuse, le service de maintenance a pu encore répondre aux questions spécifiques des clients. 40% du volume de production actuel est rendu possible grâce au réaménagement des machines existantes qui a été réalisé par leur propre service technique.
Voilà qui pourrait bien – c'est en tout cas l'espoir d'Harold- redorer le blason d'Arcelor-Mittal à Liège. « Ce prix est pour nous une belle opportunité pour rendre à l'usine une image plus positive et montrer à toutes les grandes entreprises belges que nous sommes toujours bien présents et compétitifs sur le marché. »

Et c'est ainsi que l'un de nos rhétos 88 réapparaît au devant de l'actualité, pour notre plus grand plaisir. Bravo Harold!

Par Philco

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 10/06/2019