Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Pris sur le vif. Les troisièmes à Bruges: cris et chuchotements…



Vendredi 4 mai, 11 heures: Le musée Memling dans l’ancien hôpital Saint-Jean. Silence respectueux, à peine rompu par quelques questions posées à un guide ou un gardien. Les élèves remplissent scrupuleusement un questionnaire. Certains ont admiré les peintures de ce grand maître allemand, beaucoup ont regardé mais tous ont vu et c’est là l’essentiel.

14 heures: silence encore. Nous sommes dans la basilique du Saint-Sang, où Thierry d’Alsace aurait rapporté une fiole contenant du Sang du Christ. Ceux qui le souhaitent posent les mains sur la relique. Tout le monde a une attitude respectueuse, comme le veut l’endroit.

15 heures: changement de ton...


Ca crie, ça chante, ça photographie, ça prend la pose, ça fait des signes aux cygnes qui n’y comprennent rien. C’est la traditionnelle balade en bateau sur les canaux. Le pilote tente, tant mal que mal, de se faire entendre. Un petit pourboire pansera ses plaies.

16 heures: silence. Figure imposée. On monte dans le beffroi. Personne ne penserait à parler. Arrivée au sommet. Sevrin décroche, une fois de plus, le maillot à poi(d)s. Chacun reprend son souffle, puis admire la vue superbe que l’on a du haut de la tour. Nouvelle séance de photos.

16 heures 30: Ecoute attentive car les «néerlandais +» ont pris la parole pour quelques commentaires. Des applaudissement nourris récompensent leur travail.

17 heures: courses effrénées dans les rues de la ville, interview de passants interloqués : « kunt u ons zeggen waar…? Van wie is dit gedicht? ”Les activités linguistiques ont connu un grand succès.

19 heures: des rires, des cris et des photos. Nous allons reprendre le train. Guillaume court dans tous les sens à la recherche de son sac,… qu’il porte sur le dos. Dans le wagon, distribution de cadeaux ( !) à l’équipe la plus efficace. Applaudissements. En clôture, ballet improvisé (hum) à la gare des Guillemins. Les voyageurs sont, tour à tour, médusés puis amusés. Ils finissent par applaudir à tout rompre la chorégraphie.

Dimanche, 13 heures: bravo vibrant à tous pour la superbe ambiance et merci à mes deux accompagnatrices de charme: la blonde Madame Renard et la brune Madame Lecoq.


Par Louis Sevrin

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 17/12/2018