Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Yannik et Tom, virtuoses d'un jeu casse-tête: le rubik's cube!

Vous connaissez le rubik's cube? C'est ce petit jeu casse-tête mathématique inventé par le Hongrois Erno Rubik en 1974. Il s'agit d'uniformiser les couleurs de chacune des faces d'un cube qui présente sur chaque face 9 carrés (soit 3X3: c'est le rubik's cube) ou 16 carrés (soit 4X4: c'est le rubik's revenge). Et il existe encore bien d'autres variantes plus complexes de ce même jeu. Yannik DIEPART (4A) peut vous solutionner un rubik's en 50 secondes et Tom MISSE (1B) peut le faire en 60 secondes.
Quand j'ai vu Tom à l'oeuvre pour la première fois, c'était à la fête de Saint-Nicolas, j'ai été plutôt soufflé par sa performance. Puis d'autres élèves m'ont dit que c'était plus «fastoche» qu'on ne le pense et que plusieurs sites internet donnent des trucs pour résoudre ces casse-tête. Oui, sans doute, mais n'empêche qu'il faut le faire, qu'il faut fournir un gros effort intellectuel et développer diverses qualités pour devenir performant, même si cela se fait en jouant. Apprendre et devenir performant en jouant, ce n'est pas interdit et c'est même très méritant...



Je reste donc assez admiratif devant ces performances et je voudrais pouvoir en faire autant.
J'ai demandé à Tom quelles qualités étaient nécessaires pour devenir bon dans ce genre de casse-tête. Il m'a répondu très vite: patience, persévérance, bonne mémoire et doigté. Aussitôt j'ai pensé, sans le lui dire, que ce sont là autant de qualités que je voudrais tant voir se développer chez mes élèves quand ils sont en classe.

Je me suis aussi demandé si ce jeu n'avait pas un caractère un peu «associal» puisqu'il se joue seul, en pleine concentration sur son problème, les yeux vissés sur son cube... Mais la première fois que j'ai vu Tom jouer, c'était devant 700 élèves et lorsque je suis allé l'interviewer, il y avait aussi un gros attroupement d'élèves venus voir Tom à l'oeuvre, alors!...

Ce que je pense, c'est qu'il est bon qu'un jeune puisse se trouver une passion saine, qui l'épanouisse, qui développe chez lui diverses qualités, des qualités qui fassent que le jeune se sente bien dans sa peau... Que ces qualités soient d'ordre intellectuel, sportif, social ou autres, mais ce qu'il convient d'appeler «qualités» qui valorisent la personne et lui permettent de rayonner.

Alors, dans ce cas, vive le rubik's cube et bravo à Tom et à Yannik!

Par Philco

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 23/02/2019