Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Récup'attitude: nous récoltons...

Nous nous mobilisons une nouvelle fois pour le climat dans le cadre de la campagne «Effet de jeunes contre effet de serre» coordonnée par GREEN asbl. Cette nouvelle action, baptisée RÉCUP’ATTITUDE, consiste en une grande collecte de vêtements, de livres, de jouets, de CD et de DVD, organisée par des équipes d’élèves de la 1ère à la 6me, encadrés par quelques professeurs.

Pourquoi éviter le gaspillage et réduire nos déchets?

La fabrication de marchandises et la gestion des déchets sont gourmandes en énergie! Extraction, transformation, production, transport mais aussi incinération ou mise en décharge produisent des gaz à effet de serre et de nombreuses autres pollutions. Le réemploi, la récupération et la prévention des déchets permettent des économies de matières premières et de rejets de gaz à effet de serre. Acheter malin, conserver, réparer, récupérer, donner et échanger, c'est bon pour le climat!



A vous de jouer pour la collecte

Dès ce jour et jusqu’au 23 décembre inclus (journée de remise des bulletins et de réunion de parents), nous réaliserons au Collège une collecte de vêtements, de livres, de jouets, de CD et de DVD.

Les dons peuvent être amenés à l’école par les élèves tous les jours durant la récréation du matin, au local à proximité du préau des 1-2-3-4 (c’est le local de distribution des manuels scolaires en début d’année).
Ces dons seront confiés et gérés par la Société de Saint-Vincent de Paul et l’ASBL Kiwanis de Liège.
Nous vous invitons aussi à découvrir les magasins de seconde main et à y dénicher de petites merveilles!

Merci de votre participation à ce projet de générosité et d’attention aux autres, à l’Autre, si bien décrit dans le texte que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

Pour les Élèves et les Professeurs,Pour l’Équipe de direction,

Michel MATHIAS, Benoît DARDENNE,
Professeur de Sciences. Directeur.



Soeur Emmanuelle – "Respect envers l'autre"

Quel que soit le continent, le désir le plus impérieux d'un pauvre, c'est d'être respecté. Nous touchons ici la condition essentielle de toute action humanitaire : témoigner à tout être humain un égal respect. Ce respect exige la prise en considération de la pensée de l'autre. En aucun cas il ne faut imposer la nôtre.
Chaque être humain a sa valeur, quel que soit son niveau social, intellectuel, financier, sa couleur de peau, son âge, l'état plus ou moins catastrophique où il se trouve. Chacun est un frère, une sœur en humanité. Qu'il soit alcoolique, drogué, sidéen, détenu, il a droit à des égards. Il a même le droit de refuser ce qui nous paraît, à nous, être son bien. Nous n'avons pas à faire pression sur lui. En insistant, nous risquons de briser le dernier fil qui le retient à l'existence : sa liberté de choix.
Moi qui suis toujours pressée, prête à pousser les choses et les gens pour avancer rapidement, j'ai appris que le pauvre me demande surtout de ne pas vouloir pour lui, mais de vouloir avec lui. Mis alors en confiance, il est content d'échanger des idées et, au fil des jours, il évoluera de lui-même vers quelque solution possible. Une attitude contraire risque d'en faire un assisté. Aimer l'homme blessé par la vie, ce n'est pas en faire un mendiant assisté, mais un être libre qui réalise ses propres aspirations et gagne sa vie par son travail.


toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 17/12/2018