Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Procès d'assises: "l'affaire du congélateur".

 Dans le cadre du cours de sciences sociales, nous (élèves de 5° année) sommes partis au palais de justice de Liège dans le but d'assister au procès de Didier Charron jugé pour le meurtre de sa compagne et de son beau-fils et pour les avoir ensuite cachés dans le congélateur.
 
Très impressionnés par ce grand bâtiment, nous avons parcouru les couloirs pour la 1° fois; les grincements du parquet en bois vieilli nous inspiraient le plus grand respect...
 


Enfin installés dans la salle d'audience de la Cour d' assises, le greffier annonce l'entrée de la Cour; le silence se fait. Au moment où l'accusé entre la tension se fait sentir: Didier Charron s'assied sur le banc des accusés derrière ses avocates. Commence ensuite la lecture de l'acte d'accusation; ce fut la partie la plus longue de la journée tant le texte n'en finissait pas... remontant même jusqu'à l'adolescence du prévenu.

Arrive le moment que nous attendions tous avec excitation: l'interrogatoire de l'accusé par le président de la Cour. Didier Charron ne nie pas les faits reprochés mais reste très vague, voire silencieux et plaide l'amnésie. Puis au fil des questions de la Cour il se fait de plus en plus agressif presque irrespectueux.

Dans nos esprits les faits sont peu clairs. Quatre témoins sont appelés à la barre; de la personne ayant découvert les corps au policier descendu sur les lieux, tous les récits étaient aussi poignants qu'intéressants.
Durant ce procès, nous avons pu admirer le calme et le professionnalisme du juge.

A la fin de cette journée, nous étions tous un peu retournés de savoir que le Cour d'assises traitait régulièrement d'affaires semblables... Nous remercions la justice pour ce procès qui ne nous laissera pas "de glace"!

Par Fanny Deliège et Elise Derauw, 5° sciences sociales

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 22/03/2019