Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Projets et rêves bleus de nos «Cadets de l'Air»

Ils sont trois à regarder le ciel tout en gardant bien les pieds sur terre. Il est plutôt rare que trois étudiants d'un même collège s'engagent au même moment dans cette voie: Axelle Stiepen (5C) et Kevin Misse (6A) suivent tous deux une formation au pilotage chez les "Les Cadets de l'Air de Belgique", une association civile supportée par la composante aérienne de la Défense Belge.
Ils seront bientôt rejoints par Nicolas Delhougne (6A).

Après avoir passé avec succès quelques solides épreuves théoriques et subi des tests physiques et médicaux, ils ont déjà pris quelques fois de la hauteur à bord de planeurs tractés par des pipers.
Les Cadets de l'Air sont des jeunes très motivés qui souhaitent découvrir le monde de l'aviation en général et qui, éventuellement, pourraient s'orienter vers une carrière de pilote, soit à l'armée de l'air, soit dans le civil.



Axelle est de ces filles qui dévorent la vie avec passion. Fille d'un papa militaire à l'armée de l'air lui aussi, elle a grandi dans ce milieu, entourée d'uniformes bleus et c'est tout naturellement que, dès l'âge de 15 ans, elle s'est engagée chez les Cadets. Kevin, lui, semble bouillonner plus intérieurement. C'est tout à fait par hasard qu'ils se sont retrouvés ensemble, sans jamais s'être concertés, au moment de présenter leur candidature pour passer ensemble une première épreuve théorique. Il s'agissait dans un premier temps d'évaluer les connaissances de base qui correspondent aux matières normalement acquises au terme de la 3e année d'humanités. Mais quand on vient de Saint-Roch, précise Axelle au passage, ce n'est pas vraiment un problème!

Les tests d'aptitude qui ont suivi sont assez sévères car axés sur les exigences demandées aux pilotes de chasse.
Seuls les meilleurs candidats sont retenus. La sélection vise à retenir seulement 20 candidats francophones et 30 néerlandophones.
Il est à noter que la raison principale du refus pour raison médicale est l'acuité visuelle. Il faut en effet avoir une acuité de 10/10 sans lunettes ni lentilles de contact.
Bon nombre de jeunes sont également refusés pour des raisons de mauvaise ouïe. En cause les MP3, lecteurs portables CD et le niveau sonore assourdissant lors des soirées fréquentées par les jeunes!

C'est à ce parcours initial que Nicolas, à son tour, se prépare pour les prochaines vacances de Pâques. Des vacances studieuses où il aura à s'initier à l'aérodynamisme, à la navigation, au pilotage, à la météo et aux règlementations aériennes.
La formation s'étend sur une période de trois ans pour passer successivement par les grades d'aspirant, de flight puis de senior.

Axelle et Kevin retiennent de leur première année, outre l' exigeance de la formation, un formidable esprit d'équipe, de camaraderie, d'entr'aide. Les expériences de vol sont fabuleuses et, s'ils n'ont plus décollé depuis un certain temps, un réel manque s'installe tant la vie au sol peut être frustrante!

N'empêche qu'ils gardent bien les pieds sur terre quand ils envisagent leur avenir: devenir pilote, soit à l'armée soit dans le civil, c'est une option future assez probable mais pas encore certaine. Axelle réfléchit de toute façon à une orientation scientifique, Kevin voudrait devenir ingénieur civil et Nicolas hésite entre la médecine ou l'aviation civile.

Ce qu'ils ont en commun: une solide dose d'enthousiasme, le plaisir de vivre, l'envie d'apprendre et le regard irrésistiblement attiré vers le ciel.













Par Philco

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 13/09/2019