Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Pour 5 tranches de vie, rires et émotion…

Ils ne sont pas moins de cinq, les «vieux profs» de Saint-Roch qui s’en vont et confient le noble bateau de Bernardfagne à la génération montante. Aussi le repas de fin d’année scolaire revêtait-il, ce 29 juin, un caractère de fête particulier, d’autant que notre vieux collège connaît depuis quelques années une phase ascendante qui pousse à l’optimisme.

Le dynamisme de Saint-Roch a été bien perceptible cette année, insufflé à la fois par l’expérience des plus âgés et l’énergie nouvelle des plus jeunes. Autant de raisons qui poussaient M. le directeur Dardenne à inviter «ses profs» à vivre un grand moment de convivialité autour de Walter BERGER, Annette MELIS, Jean-Paul PECHEUR, Hubert BRAUERS et Geneviève BLECHET.



Il est assez exceptionnel que le collège ait à fêter simultanément le départ à la retraite de cinq de ses membres. Et on n’a pas l’habitude chez nous de laisser les anciens s’en aller discrètement par la petite porte! «Chassés» de chez eux par le CERAN qui a déjà investi la totalité des bâtiments de Bernardfagne pour les deux mois d’été, les profs et le personnel de Saint-Roch se sont donc retrouvés en grand nombre à la salle polyvalente du hall des sports de Hamoir pour un repas festif digne des plus beaux tableaux qui ponctuent la fin des histoires d’ «Astérix le Gaulois» !
Les petits sketches, mises en scène, jeux et drôleries imaginés pour l’occasion ne se racontent pas ici mais ils témoignent à souhait de l’esprit de famille et de la proximité qui caractérisent de longue date l’humeur ambiante au sein du corps professoral de Saint-Roch. C’est aussi cette humeur qui fait sa force et contribue à son dynamisme!

Chacun des professeurs en partance a été fêté à la fois avec dignité et humour. Un professeur de langues germaniques, Walter BERGER ; de sciences humaines, Annette MELIS ; de langues classiques, Jean-Paul Pêcheur ; d’éducation physique, Hubert BRAUERS et un membre de la direction, Geneviève BLECHET : chacune, chacun, comme c’est un peu la coutume, a été parrainé par son département pour une mise à l’honneur où le rire et la bonne humeur étaient la règle, bien sûr, mais aussi où l’émotion était bien perceptible.

Oserait-on écrire, sans faire de jaloux, que Madame Geneviève BLECHET, entrée dans l’équipe de direction il y a 5 ans, a été particulièrement gâtée! C’est que ce trio mixte a fait montre dès le départ d’ un dynamisme et d’une pétillance peu ordinaires. La force de cette cohésion et de cet engagement, dépassant souvent la mesure du «raisonnable», n’a pas tardé à produire ses effets. Le collège tout entier a sans doute été boosté par cette alchimie réussie. C’est ainsi que, ce 29 juin, «Gene» a eu la surprise de voir ses équipiers, Joseph REMACLE et Benoît DARDENNE, se lancer pour elle dans un exercice théâtral qui fera date dans la mémoire des profs saint-rochîs!

Et puis il y a eu aussi cette petite phrase de conclusion, prononcée par l’un des nouveaux retraités (mais que l’on aurait aussi pu entendre de la bouche de n’importe quel autre prof en partance) à l’adresse des collègues plus jeunes:
(n.b.: idée retranscrite sans la fidélité du mot à mot) Une formule magique pour surmonter les difficultés du quotidien dans le monde de l’éducation? Restez fermes face à nos adolescent(e)s mais surtout faites-leur sentir que, quoi qu’il arrive, vous les aimez vraiment. Vous verrez qu’ils vous le rendront largement!

Par Philco

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 22/03/2019