Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

37 fleurs et gros coup de cœur pour Mme Bléchet

Il y a de ces jours où l’on se sent particulièrement fiers d’être Saint-rochî. Comme par exemple ce jeudi 10 juin! A 10h30, la sirène retentit… Non, y’a pas l’feu mais tout le collège, élèves, profs, personnel, se rassemble dans la cour des marronniers.

Indice curieux pour celui qui ignore ce qui se mijote: un élève par classe est porteur d’une fleur bleue, rouge ou jaune. Non, à l’évidence, on n’évacue pas mais plutôt on se rassemble. Pour quoi? Pour qui?
Madame Bléchet, notre sous-directrice, ne se doute pas de ce qui l’attend…



Professeur d’histoire à Saint-Roch depuis 1973 puis sous-directrice pédagogique depuis 5 ans, Mme Bléchet remettra bientôt son tablier à une nouvelle sous-directrice qui entrera en fonction le 1 septembre prochain, Madame Nicky GRUBE.
Chacun(e) sait à quel point Mme Bléchet a toujours pris à cœur sa fonction. Elle a touché nos cœurs, nous nous devions de toucher le sien…
Ainsi, pendant la pseudo-alerte incendie, Mme Bléchet était tenue au bureau de M. le directeur pour régler un problème pseudo-urgent… juste le temps de nous mettre en place pour que la communauté scolaire de Bernardfagne au grand complet lui réserve un accueil surprise dans la cour des marronniers.
Dans la demi-heure qui avait précédé, une info était passée dans toutes les classes, un(e) délégué(e) choisi (e) pour offrir une fleur…
Puis, enfin, Elle est arrivée, sans doute un peu «sonnée» par une telle mise en scène, et nous avons chanté (sur l’air de la chanson d’Hugues Aufrey):

Au revoir Madame Geneviève Bléchet
On ne vous oubliera jamais
Et tout au fond de notre cœur
Ces mots sont écrits à la craie
Nous vous offrons ces quelques fleurs
Pour dire combien on vous aimait
On ne vous oubliera jamais
Au revoir Mme Geneviève Bléchet.

Puis ce fut le défilé des fleurs et Mme Bléchet a eu un petit mot pour chacun(e) des délégué(e)s qui sont venu(e)s étoffer le bouquet composé de 37 fleurs, comme ces 37 années vécues au collège. Au bout de 36 fleurs et d’autant de bisous et petits mots gentils, on se demandait bien qui offrirait la 37ème? C’est alors qu’un grand doigt s’est levé, perdu dans la foule des élèves, Monsieur Jacques Gustin, lui-même ancien professeur de Saint-Roch mais surtout époux de sa «Gene»! Il s’est précipité vers son épouse pour offrir la dernière fleur du bouquet et embrasser sa bien-aimée.
Il fallait être là à ce moment-là pour comprendre à quel point, parfois, ce vieux collège de campagne dégage une âme et prend aux tripes! Pardonnez-moi pour l’expression un peu forte…

Puis, plus inattendu, des élèves sont venus demander à leur sous-directrice de bien vouloir autographier le document jaune qu’ils venaient de recevoir pour expliquer comment la surprise serait organisée! Ainsi, dans la file des élèves qui attendaient le précieux paraphe, un grand garçon, nettement plus âgé que les autres, prénommé Benoît, attendait lui aussi son tour!...

Petite boisson rafraîchissante avant de rentrer en classe puis, à 11 h, retour aux choses dites sérieuses. On est dans une école quand-même! Oui, mais une école qui a une âme…

Par Philco

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 10/06/2019