Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Marcher pour se (re)trouver

Ce titre emprunté à un article paru dans l’Express en avril 2007 résume à lui seul la philosophie du «pélémarche» proposé aux rhétos dans le cadre des retraites de cette année. Mettre un pied devant l’autre, mettre ses pas dans ceux d’autres, parfois sur des chemins et sentiers empruntés depuis la nuit des temps, quoi de plus simple … en apparence.



Mais qu’est-ce qui pousse l’un(e) et l’autre à se lancer dans ce qui s’apparente à un défi ? Volonté de se dépasser, exploit sportif, initiation à un « sport » méconnu, retour aux sources, vécu solidaire dans un effort mené en groupe? Un peu de tout cela, sans doute.
Il est vrai que c’est n’est pas une mince affaire pour certains: ces trois jours de marche obligent à se dépasser, à se surpasser même. Notre beau pays aux paysages grandioses, mais aussi aux pentes abruptes n’a pas épargné les organismes: pieds endoloris, dos meurtris, musculature «en compote» …
Mais que de satisfactions! La solidarité, le partage d’émotions, la découverte d’endroits «magiques» au détour d’un chemin: l’église de Xhignesse, perle romane; la «croix du curé», laissé pour mort en bordure de forêt; la soupe à Heyd où M. Poncin nous accueille; la fuite de chevreuils à notre vue; le camp des hussards, sur les hauteurs de My; le site de Saint-Rahî raconté par A. Baijot, un ancien de Saint-Roch et tant d’autres surprises …
Le «pélémarche», c’est aussi un moment rare, propice à la réflexion, l’intériorité, la spiritualité. Au cœur de la nature, coupé de la «normalité», chacun a le loisir de ressourcer, de découvrir ses limites, l’autre, les autres, de perdre ses repères… et qui sait de s’en fixer des nouveaux.
Au terme, à chacun de s’en retourner, plus riche d’expérience(s)… avec ses secrets aussi!

Par J.G.

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 23/02/2019