Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Sur un petit nuage avec le commandant Tupolev!

Le spectacle-défi de nos 1ères, c’était ce jeudi soir, veille du congé. Ouwwwwaaawwwhhh, quelle soirée, mes ami(e)s! Des soirées-spectacles de type «scolaire», j’en ai vu beaucoup et je connais bien la règle du genre, mais là, avec l’envol de «Saint-Roch Airlines» sous la conduite du commandant de bord Igor Tupolev et de son hôtesse de l’air Catcahuète, j’ai quand-même été scié! Et tous les parents, grands-parents, tontons et tantines aussi, je le crois!

La formule est désormais rôdée, mais elle n’a pourtant rien d’une routine: chaque année reste unique. C’est l’histoire d’un projet de fond qui démarre tôt dans l’année…




et qui ambitionne de prendre solidement en charge tous nos élèves de première. Il s’agit de les embarquer dans une aventure qui les fera baigner très vite dans l’ambiance si caractéristique à Saint-Roch: plaisir d’apprendre, de donner le meilleur de soi-même, mais aussi découverte de l’effort, de la rigueur…
Et pour digérer le tout, énormément de bonne humeur!

Depuis début janvier, la préparation s’est progressivement intensifiée. Au poste de commande, sous la direction générale de Mme Anne Simonis, chaque prof-membre de l’équipage s’est attelé à sa mission : mise au point d’un enregistrement, d’un «fil rouge», d’un play-back, d’un sketch, d’une danse…
Il convient pourtant d’épingler plus particulièrement deux postes de commandement d’importance stratégique: d’une part la préparation et mise au point technique, d’un niveau de maîtrise tout simplement professionnel, sans laquelle rien n’est possible, c’est le job de M. Guy Emonds-Alt ; d’autre part le pilotage de la soirée elle-même, en première ligne face au public de bout en bout. Cette année, c’était un duo truculent qui assurait ce pilotage, Igor Tupolev (alias Philippe Remacle), pilote de ligne soviétique et une charmante hôtesse de l’air (Catherine Cawet) sans cesse attentive aux écarts de conduite de son imprévisible commandant. Bref un délirant tandem de folie et de raison pour mener l’avion à bon port!
C’est dans ce cadre aérien que le public est embarqué durant plus de deux heures qui semblent si courtes, faisant escale un peu partout dans le monde à la rencontre de chacune de nos six classes de première. Un rythme endiablé, un programme minuté, une enfilade de présentations parfaitement orchestrées, des enfants débordant de joie et de fraîcheur. Du bonheur à l’état pur.

Et le spectacle déjà terminé, les jeunes Saint-Rochîs prennent congé de leurs parents et s’en vont faire l’expérience, pour une nuit au moins, de la vie à l’internat. Le vendredi matin, petit-déjeûner puis bye-bye pour quelques jours de détente carnavalesque.

Le spectacle s’articulait aussi autour d’un défi inter-classes comprenant 6 épreuves pour un total de 600 points : voici les résultats chiffrés du défi, reprenant dans l’ordre les activités : sport, enregistrement, fil rouge, play-back, sketch, danse puis total et classement :

1A 80 + 86 + 75 + 74 + 89 + 63 = 467/600 (3e)
1B 85 + 74 + 64 + 79 + 92 + 63 = 457/600 (6e)
1C 70 + 80 + 73 + 89 + 73 + 82 = 467/600 (3e ex-aequo)
1D 95 + 90 + 61 + 88 + 71 + 56 = 461/600 (5e)
1E 75 + 78 + 76 + 79 + 72 + 94 = 474/600 (2e)
1F 90 + 92 + 86 + 71 + 77 + 74 = 490/600 (1er)



Par Philco

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 17/12/2018