Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

Où sont les femmes ?

Assurément, elles étaient sur scène, au Collège, ce vendredi soir (16 mai) et elles ont revisité quelques thèmes intemporels de la littérature. Elles n’étaient pas seules, ces femmes écorchées par l’existence ; des hommes, dont certains leur donnaient la réplique, avaient causé leur malheur et les amenaient à faire exploser leur talent, pour notre plus grand plaisir.

En première partie de soirée, le public a été, tour à tour, ému, séduit, interpellé par ces «Troyennes»



d’Euripide qui nous rappelaient que les tragédies humaines ne connaissent aucun répit…Comment rester insensible devant Hécube, pauvre vieille recroquevillée sous le poids des ans et des malheurs, qui ne reçoit pour consolation que le corps sans vie de son petit-fils Astyanax ? Et devant Cassandre qui nous emmène dans le tourbillon de son délire, qui virevolte dans une robe à la couleur de ce sang qui n’a que trop coulé et qui nous laisse … pantois.
Et si des refrains de chansons à succès venaient ponctuer ces scènes, sans doute rappelaient-ils que le monde n’est que paradoxe entre tragédie et légèreté mais aussi que nous étions là pour sourire car, du théâtre comme celui-là, c’est un moment de pur bonheur.

Plaisir renouvelé en deuxième partie de soirée avec la prestation exceptionnelle d’une Antigone, époustouflante de justesse et de vérité! Une interprétation sans fausse note ni excès d’une vraie comédienne nouée à son personnage, comme Antigone à son destin! Mais n’oublions pas que le rôle d’Antigone ne prend son sens que par le jeu de ceux qui gravitent autour d’elle, depuis la nourrice attendrissante, Ismène la sage, Créon un peu plus humain ce soir que celui d’Anouilh et des gardes dont la balourdise nous a fait sourire …

Le théâtre, c’est la vie… Des élèves de notre école nous l’ont prouvé avec enthousiasme et brio. Bravo à eux et aux professeurs qui les ont inlassablement soutenus!

Manuela Di Cioccio


Les Troyennes (adaptation et mise en scène de J-L. Georges, interprété par des élèves de l'option de base GREC)

Poséidon François VAN SULL
Hécube Claire BEHIN
Talthybios Lucie DERAUW
Cassandre Maria ROA
Andromaque Sophie GRAFF
Ménélas Thibault PARISIS
Hélène Coline FIRKET
Le chœur des Troyennes Eva CAGNATI
Victoria CAGNATI
Gaëlle de PIERPONT
Justine GEROME
Sara PHOLIEN

Décors Céline GROMMERCH


ANTIGONE de Jean ANOUILH

Texte adapté et mis en scène par J.-M. Deroanne; interprété par les élèves du cours de Latin de 6e année.



Créon Alexandre Mailleux

Antigone Eugénie Defraigne

Ismène Pauline Meuris

Hémon Wauthier de Pierpont

Les gardes Thibaut Derenne
Gaetan Lacasse
Sébastien Magnée

La nourrice Pauline Magnée

Le messager Stéphanie Otten.

Le prologue Marine Heinrich

Le chœur Sabrina Lacasse

Le page Fabian Pahaut.


Par Manuela Di Cioccio

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 17/12/2018