Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

On l’appelait parfois «Cricri» ou bien le « papy » des 1-2

Ce lundi matin, Monsieur le directeur Dardenne a rassemblé la communauté de Saint-Roch au grand complet dans la cour des marronniers pour rendre un dernier hommage à Christian Grosdent sur les lieux-mêmes où il a exercé, avec beaucoup de cœur, son métier d’éducateur.

Quelle attitude respectueuse, digne, recueillie! Bravo à nos 600 jeunes qui ont pleiment pris la mesure de ces instants de rassemblement si lourds de sens et d’émotion contenue. Christian en aurait été ému et touché.



Passage choisi de l’intervention de Monsieur le directeur :

« Christian, c’était un homme d’une grande écoute pour tous les élèves, dont les plus grands n’hésitaient pas - par sympathie - à l’appeler respectueusement « cricri ». C’était aussi un homme d’une grande écoute pour tous ses collègues, de la salle des profs, de la préfecture, de la cuisine à l’atelier des ouvriers, sans oublier le PMS et le staff administratif.
Je l’ai vu rarement s’énerver. Il préférait toujours la discussion, la médiation pour résoudre les difficultés et les conflits. Il était vraiment d’une aide précieuse sans compter son temps pour que tous et toutes se sentent bien dans l’école. Je le vois encore faire rire les dames de la cuisine et les aider quand il y avait effervescence. Accompagner des nouveaux parents lors des mercredis de mai pour mettre à l’aise de nouveaux élèves qui allaient rejoindre notre grande maison. Je l’entends encore parler de tel élève en qui il redonnait sa confiance… C’est Christian qui me glissait à l’oreille : on devrait parfois inverser les rôles. qu’un professeur travaille pendant une journée comme éducateur, qu’un éducateur fasse un jour le travail d’un ouvrier et qu’une dame de la cuisine s’occupe une journée d’encadrer des élèves. Christian était convaincu que chaque membre du personnel pourrait ainsi se rendre un peu mieux compte du travail de son collègue et de l’œuvre collective à laquelle nous participons tous et apportons tous notre contribution chaque jour.

Pour tout cela, au nom du collège de Saint-Roch, je voudrais te dire « merci Christian » pour tout ce que tu as donné à tant de personnes pendant tant d’années au service de Saint-Roch. »


Il y eut encore quelques lectures, puis un long et intense moment de silence… un silence si fort qu’on entendait chanter les oiseaux. Puis M. Dardenne a clôturé, sous les applaudissements des 600 élèves et de tout le personnel. Un dernier bravo à Christian.

Oui, c’était un moment très fort !

Par Philco

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 17/12/2018