Saint-Roch Ferrières Saint-Roch Ferrières Photo Saint-Roch Ferrières

Au fil des jours

24 heures, pour la 24ème fois

Ah ! Ces doubles tours d’horloge qui ont fait tourner la tête à une génération de Saint-Rochîs, et ce bassin qui étourdit plus encore nos économes, qui le gèrent depuis 1973 ! La 24ème des 24 h , grande fête du sport, du dépassement de soi, du fair-play, de la convivialité, nous a tous fait vibrer une fois de plus.


« Mens sana in corpore sano » (Un esprit sain dans un corps sain)… Même si le choix des langues anciennes n’a plus la cote au moment où nos étudiants complétent leur grille d’options, il reste des vérités qui viennent du fond des âges. Et notre bassin de natation, cœur du défi annuellement renouvelé, s’est trouvé au centre d’un bouquet d’activités sportives, intellectuelles, culturelles qui ont permis à nos étudiants saint-rochîs de s’exprimer pleinement dans le domaine où ils se sentaient le mieux.
Non, cette année, le record absolu (98,500 kms en 2006) n’a pas été atteint, mais au bout de 24 éditions, ce record deviendra, soyons réalistes, de plus en plus inaccessible ! L’important n’est pas là, même si l’exploit est beau.
Cette année, nos équipes, kilométrages additionnés, ont parcouru une distance très proche du record de l’an passé. La plus rapide, les « Costaricard » ont nagé 92,850 kms ; les « Saint-Roch Café » suivent avec 85,900 kms ; viennent ensuite, très proches l’une de l’autre, les « Biquini Bottom » avec 81,250 kms et les « Pitchoune » avec 80,850 kms.
Par ailleurs, le nombre des activités satellites organisées durant ces 24 h reste étourdissant : escalade, manga, mini-foot, tae-kwando, tennis de table, vélo sur rouleau, belotte, escrime, technique de relaxation, scrabble, beach-volley, danse, informatique, pétanque, tir à l’arc, triathlon, volley-ball, bowling, échecs, orchestre, cuisine, tir…

Vivre à l’unisson

La remise des prix qui clôture ces deux intenses tours d’horloge, est ressentie comme un moment important et très attendu. Ils sont quasiment tous là, petits et grands, revenus de partout, accroupis à même le sol du grand hall. Ils attendent sagement que tout soit prêt et qu’enfin M. Jacques Magnette, chef d’orchestre de l’organisation, prenne la parole. Pas ou peu de bruit, malgré le grand nombre, mais seulement quelques chuchotements. Etonnant. Mais il est vrai qu’ils ont tout donné et qu’ils sont vraiment très fatigués !
Vient alors la valse des coupes et des médailles, les podiums successifs…parce que toutes et tous méritent d’être cités et mis à l’honneur. Les yeux sont mis-clos mais les regards sont fiers. Puis c’est la curée, le banquet final : des mètres carrés de pizzas « faits-maison ». C’est la fête du dépassement de soi, dur, mais tellement vivifiant.
Rendez-vous l’an prochain pour fêter le quart de siècle des 24 heures !

Par Philco

toutes les annonces

 Retour


Notice légale - Dernière modification des textes du site: 10/06/2019